Association  BPSGM          Les Basses Pyrénées dans la seconde guerre mondiale         64000 Pau

BOUILLAR André

 

 

BouillarBOUILLAR (André)

 

Fils d’un père capitaine de gendarmerie et d’une mère espagnole, ancien combattant, prisonnier de guerre et chef de la résistance locale, sous le pseudonyme de « Dédé le Basque », il organise de nombreux passages clandestins vers l’Espagne.

 

 

En 1940, après s’être illustré lors de la campagne de France, il est fait prisonnier. Libéré en septembre, il est nommé inspecteur de police auxiliaire à Tarnos en novembre 1941 où il crée une première unité armée rattachée à l’A.S. (Armée Secrète) de « Léon des Landes ». Associé à Jean Mouchet dit « Jeannot », il effectue des opérations de récupérations et de distributions d’armes parachutées en Haute-Lande. Grâce à son action, il est promu chef des F.F.I. (Forces Françaises de l’Intérieur) dans le département des Basses-Pyrénées.

Il est ensuite appelé à Bordeaux pour des responsabilités régionales et nationales. Avec l’aide, notamment de George Fabas et de Lucien Nouaux, dit « Marc », il crée le célèbre « Corps-franc Marc ». Passé dans la clandestinité et chef du maquis blayais, il multiplie les actes de résistance.

Le 22 août 1944, il est mortellement blessé lors d’une attaque allemande à Saint-Simon-de-Bordes (Charente-Maritime). Ses obsèques auront lieu le 24 août à Reignac-de-Blaye.

Une stèle commémorative lui est dédiée à Reignac-de-Blaye. Il figure également sur la stèle commémorative 1939-1945 de Gazinet (Gironde) et une rue porte son nom à Tarnos (Landes).

Références bibliographiques:

aristide

 

Montagnon (Pierre), Les maquis de le Libération,1942 – 1944, Flammarion,Paris, 2000, 286 p.

Nicholson (David D.), Aristide, Warlord of the Resistance,Leo Cooper, London, 1994, 412 p. Citations pages 68, 176, 197, 201.

Serres (Jean), Le groupe André Bouillar-Jean Mouchet, de Tarnos, dans la Résistance en Aquitaine, ANACR, Amis de la Résistance de Tarnos-Seignanx, Tarnos, 2003, 163 p.

 

Pour en savoir plus:

Le corps-franc « Marc »

Implication dans « l’affaire Grandclément »  

 

Désolé, les commentaires sont fermés pour cet article.