Association  BPSGM          Les Basses Pyrénées dans la seconde guerre mondiale         64000 Pau

BERARD Léon

berard_leon1053r3

 

 

BÉRARD (Léon) est né le 6 janvier 1876 à Sauveterre-de-Béarn.

 

 

Avocat et homme politique, il fait ses études à Orthez puis à Pau avant d’entamer des études de droit à Paris.

En 1901, Raymond Poincaré le choisit comme secrétaire particulier jusqu’en 1910.

Maire de Sauveterre-de-Béarn en 1904 puis conseiller général en 1907, il devient député d’Orthez de 1910 à 1927 et sénateur des Basses-Pyrénées de 1927 à 1944.

Le Troquer, Bonnevay, Dior, Maginot, Bérard, Loucheur. 1921

 

Parallèlement, il fait une carrière ministérielle et devient sous-secrétaire d’État aux Beaux-Arts de janvier 1912 à décembre  1913, ministre de l’Instruction publique et des Beaux-Arts de 1919 à 1920 puis de 1921 à 1924.

Il succède à Louis Barthou en 1934 en tant que président du Conseil général des Basses-Pyrénées.

Il devient ministre de la Justice de 1931 à 1932 puis de 1935 à 1936.

Il négocie en février 1939, pour le gouvernement français, les accords connus comme « accords Bérard – Jordana » signés le 29 février qui régissent les relations diplomatiques entre la France et le gouvernement de Franco.

 

 

De novembre 1940 à août 1944, il est nommé ambassadeur de France au Saint-Siège, il doit informer le gouvernement de l’état d’esprit du Vatican face à l’évolution de la guerre en Europe et, particulièrement, sur les réactions possibles par rapport au projet de statut des Juifs.

 

Comme tous les parlementaires ayant voté les pleins pouvoirs constituants au maréchal Philippe Pétain le 10 juillet 1940, il est inéligible à la libération.

Élu à l’Académie française en 1934, il s’y consacre après la guerre.

tombe_de_leon_berard-r270
Tombe de L. Bérard

 

Il meurt le 24 février 1960 à Paris et est inhumé à Saint-Gladie-Arrive-Munein (Basses-Pyrénées).

 

Un cours porte son nom à Pau.

 

 

 

Références bibliographiques:

– BRUNOT (Patrice), Léon Bérard : un ministre humaniste (1876-1960), Mémoire I.E.P., Bordeaux, 1969.

Pour en savoir plus:

Les accords Bérard – Jordana  signés le 25 février 1939, établissement de relations diplomatiques entre la France et le gouvernement de Franco,

Rapport du 2/09/41 depuis le Vatican concernant le statut des Juifs

Bérard et l’Académie française

Désolé, les commentaires sont fermés pour cet article.