Association  BPSGM          Les Basses Pyrénées dans la seconde guerre mondiale         64000 Pau

Archives des auteurs : Didier Raillard

Milice Française. Contre Propagande communiste. Août 1943.

La Milice met en garde les catholiques contre la propagande communiste.

 

Rapport du service des Renseignements Généraux dénonçant la politique de la main tendue des communistes à destination des catholiques.

 

 

 

 

N° 5284 G.6.                                                                                                                                                                                                                                  PAU, le 12 août 1943

RENSEIGNEMENT N° 15

Objet : A/S de l’activité de la Milice.

Source : sûre.

 

 

Depuis quelque temps la propagande de l’organisation de la Milice se manifeste par des articles paraissant dans les journaux locaux. C’est ainsi que l’on peut lire dans le journal « France-Pyrénées » du 12 courant, l’article suivant :

« LA MILICE VOUS PARLE…..

Nouvel avertissement aux catholiques.

De tous les camouflages du Parti communiste celui de la main tendue aux catholiques a été certainement le plus ignoble.

Et pourtant, combien s’y laissent prendre et vont répétant à qui veut l’entendre qu’il n’y a plus, en Russie, de lutte antireligieuse, que Staline a rouvert les églises et qu’une conversion générale est proche.

Dédions à ces naïfs ou à ces menteurs cette phrase tirée d’un tract communiste qui vient d’être mis en circulation :

« Le marxisme-léninisme est une doctrine basée sur la connaissance scientifique de la société humaine, ce qui fait de nous des hommes de raison, des rationalistes les plus conséquents, des héritiers de tous ceux qui, à travers l’Histoire, ont lutté pour établir le règne de la raison et pour démanteler peu à peu la puissante forteresse des dogmes et des préjugés ».

« Catholiques, prenez garde au Communisme dont l’influence met en péril votre salut éternel ».

S.S. Pie XII

Le « Franc-garde » de service,

Hôtel Gassion, PAU.

Ces articles ne paraissent pas jusqu’à ce jour soulever de commentaires et la partie de l’opinion que la « Milice » voudrait toucher ne semble pas apporter d’importance aux dits articles.

 

Source: AD64 87W46.

Fac-similé des originaux.

original 1    original 2

Milice Française. Une section féminine à Pau. Septembre 1943.

Une section féminine de la Milice est crée à Pau en septembre 1943.   Sous couvert du mouvement « Avant-Garde » et en conformité avec les directives nationales, une section féminine de la Milice Française est crée à Pau. Les notes des Renseignements Généraux informent le Préfet d’une réunion préalable et de la mise en place effective… Lire la suite

Milice Française. Besoin de protection des miliciens? Mars 1943.

Suite à une intervention du Préfet régional, celui des Basses-Pyrénées demande une protection des miliciens contre les actes de sabotage ou d’agression dont ils pourraient être victimes. En réponse, le Sous-Préfet d’Aire-sur-l’Adour demande à disposer des noms et adresses des miliciens de sa circonscription.   P.L./O.D.                   … Lire la suite

LABORDE Jean Joseph.

LABORDE Jean Joseph est né le 11 avril 1922 à Vielleségure, il est décédé le 4 juin 2015 au Bouscat.   J.J. Laborde fait partie du groupe de 17 jeunes gens qui, avec Daniel Cordier, part de Pau le 21 juin 1940 au matin avec un bus des T.P.R. (Transporteurs Palois Réunis dont le beau-père… Lire la suite

Journée de la Mémoire de l’Holocauste et de la prévention des crimes contre l’humanité. 26 janvier 2018.

Pour la journée internationale de commémoration des victimes de l’Holocauste et de prévention des crimes contre l’Humanité. Cérémonie sur le site du camp de Gurs le vendredi 26 janvier 2018. Organisée par l’Amicale du Camps de Gurs, membre du réseau des lieux de mémoire de la Shoah en France. Programme de la cérémonie: Rendez-vous à… Lire la suite

Concours national de la Résistance et de la Déportation. Année 2017 / 2018.

   Année scolaire 2017 – 2018 Thème : « S’engager pour libérer la France ».   Le concours national de la Résistance et de la Déportation est ouvert aux collégiens de troisième et aux lycéens en France et dans les établissements scolaires français à l’étranger.    Inscription des candidats par leurs établissements auprès de la direction académique… Lire la suite

RIQUER (de) Jean

Jean de Riquer est né à Oloron-Sainte-Marie le 18 septembre 1912. Il y est décédé le 15 avril 1993.     Il est le fils d’Alexandre de Riquer, 7 ème comte de Casa Davalos, connu pour ses œuvres « art nouveau » et leader du modernisme catalan. Sa mère, Marguerite Laborde (1880  1973) née à Oloron-Sainte-Marie, est… Lire la suite

Milice Française, force de l’ordre. Une intervention. Juin 1943.

La section locale de la Milice Française force de l’ordre, récemment crée, intervient, à son initiative, dès juin 1943.           Un compte rendu interne expose les conditions dans lesquelles deux miliciens interviennent auprès d’une personne suspectée de menées antigouvernementales.   Copie du compte rendu du 22 juin 1943.   Union départementale … Lire la suite

GUILHARRETZE Lucien. Exil, travail obligatoire et résistance intellectuelle.

Lucien Guilharretze, exilé en Autriche au titre du S.T.O.du 29/03/1943 au 07/05/1945, ne renonce pas à opposer une résistance aux contraintes qui lui sont imposées. Cette attitude lui vaut un passage en camp de rééducation disciplinaire (voir témoignage déjà publié). Elle se traduit aussi par la production de dessins originaux.   Ce témoignage complémentaire comprend:… Lire la suite

GUILHARRETZE Lucien. Activités artistiques en chantier de jeunesse.

Témoignage d’une activité artistique en chantier de jeunesse: Bénac 1942. Réalisation d’un missel enluminé et calligraphié remis au Maréchal Pétain   Un premier témoignage a été consacré à la période que Lucien Guilharretze a passée en Autriche dans le cadre du S.T.O. Pour accéder à ce témoignage: cliquer ici .     De nouvelles archives ayant… Lire la suite

Milice Française. Réaction du Préfet à la propagande de la Milice. Mai 1943.

Suite à des activités de propagande de la section locale de la Milice française, la réaction du Préfet s’adresse aussi bien à son supérieur hiérarchique régional qu’aux cadres dirigeants locaux de l’organisation.       Alerté par un rapport de police sur des activités nocturnes de propagande menées par des Miliciens, le Préfet – J.E.… Lire la suite

Milice Française. Formation des Miliciens. Décembre 1943.

Au prétexte de progrès du terrorisme, les dirigeants locaux de la Milice française envisageaient une formation des Miliciens à l’encadrement de la population civile. Cette éventualité fait l’objet d’une note du Service des Renseignements Généraux au Préfet. Cette note est datée du 14 décembre 1943.     N° 7743    Mois. 6        … Lire la suite

Milice Française. Difficultés au sein du mouvement. Décembre 1943.

Moins d’un an après sa création, les divergences de vue apparaissent au sein de la section locale de la Milice Française. Il en résulte des démissions mais aussi des attitudes extrémistes (dénonciations directes auprès de la Police allemande) qui sont réprimées par les dirigeants du mouvement. Ces difficultés font l’objet d’une note du service des… Lire la suite

Milice Française. Tiraillements au sein du mouvement. Mai 1943.

Rapidement après sa création (voir article dédié) des tiraillements apparaissent au sein du mouvement. La ligne politique adoptée par le Chef Adjoint de l’organisation est contestée lors d’une réunion du mouvement.Cette contestation fait l’objet d’une note du service des Renseignements généraux au Préfet du département.   La note est datée du 13 mai 1943. La démission… Lire la suite

Milice Française. Réticences du Préfet. Octobre 1943.

Suite à la création de la Milice Française, le Préfet des Basses-Pyrénées exprime ses réticences quant à son emploi comme force de maintien de l’ordre.     Le Préfet du département demande, par lettre, à son supérieur hiérarchique, le Préfet Régional, des consignes quant au recours à la Milice comme force du maintien de l’ordre… Lire la suite

Milice Française. Instruction de la censure. Mars 1943.

Suite à la création de la Milice Française par la loi du 30 janvier 1943, le Directeur des services centraux de la Censure, R. Vincent, diffuse ses instructions aux services régionaux dès le 10 mars.       Cette note de service est, dès sa réception, transmise au Préfet pour information. Cette note est à… Lire la suite

Milice Française. Instruction de propagande. Févier 1943

Suite à la création de la Milice Française par la loi du 30 janvier 1943, le Service de la Propagande a diffusé, sous la signature de son Secrétaire Général P. Creyssel, dès le début de février, une circulaire de recommandations pour la coordination des rapports entre la structure locale de la Milice et les services… Lire la suite

Concours de la Résistance et de la Déportation. Travaux écrits primés dans le cadre du concours 2017.

Ces travaux écrits, réalisés par 3 élèves du lycée Saint-Cricq à Pau, en participation au Concours de la Résistance et de la Déportation, ont été sélectionnés au niveau académique avec la mention “Excellent”.   Rappel du sujet du concours pour 2017: “La négation de l’Homme dans l’univers concentrationnaire nazi”.     Pour accéder au palmarès;… Lire la suite

Concours de la Résistance et de la Déportation. Travail audiovisuel primé dans le cadre du concours 2017.

Ce travail sur support audiovisuel, réalisé par 2 élèves du lycée de Navarre à Saint-Jean-Pied-de-Port, a été sélectionné au niveau académique avec la mention « Excellent ».   Rappel du sujet du concours pour 2017: “La négation de l’Homme dans l’univers concentrationnaire nazi”. Ce film d’une durée de 15 minutes est l’oeuvre de Belen ILUNDAIN LASA et de Xalbat… Lire la suite

Milice Française. Démission du chef-adjoint. Pau, juin 1943.

Quelques temps après sa création (voir article dédié) la Milice Française des Basses-Pyrénées connait des dissensions au sein de son état-major. Celles-ci aboutissent à la démission de Chef Adjoint du mouvement. Un rapport du 5 juin 1943, établi par le service des Renseignements Généraux, rend compte des opinions émises suite à cette démission.    … Lire la suite

SARRANCE. DESARMEMENT DE LA GENDARMERIE. 9 JUIN 1944.

Rapport établi par le Capitaine Commandant de la Section de Gendarmerie d’Oloron à la suite du désarmement des gendarmes de la brigade de Sarrance par « des individus » jamais identifiés précisément. Tout laisse à penser qu’il s’agit d’un groupe de résistants. L’importance symbolique de l’action: le désarment d’une Brigade de gendarmerie justifie la rédaction de ce… Lire la suite

Shoah. Savait-on? Pau, octobre 1942.

    Le 9 octobre 1942, le Commissaire Principal, chef de Service des Renseignements Généraux informait le Préfet des Basses-Pyrénées de certains « bruits » circulant dans les milieux juifs de Pau.         Copie de la note du 9 octobre 1942 destinée au Préfet des Basses-Pyrénées.   MINISTERE DE L’INTERIEUR DIRECTION GENERALE DE LA… Lire la suite

Les Volontaires Barzunais et Pontacquais du groupe Selbert C.F.P. dans la Colonne Soulé. 25 août – 5 septembre 1944.

Contribution de M. Noël Paradis-Cami, Président de l’association « Patrimoine en Ribère-Ousse ».   Article paru dans le Bulletin 2017 « Les Cahiers du Patrimoine en Ribère-Ousse » n° 10 de l’association Patrimoine en Ribère-Ousse dont le siège est à la mairie de Pontacq.     Cet article est relatif à un épisode du C.F.P. (Corps-franc Pommiés),… Lire la suite

Vient de paraitre. « Courage et espoir » Jean-Pierre Castaingts, déporté-résistant, instituteur, citoyen engagé.

Ce livre nous plonge dans l’univers concentrationnaire par le témoignage, les lettres et les discours de l’instituteur basque Jean-Pierre Castaingts, déporté à Buchenwald, Dora et ses Kommandos. Après la guerre, il exerça à Sare puis à Bayonne et eut à coeur de faire rayonner l’école laïque. Militant socialiste, il écrivait dans l’hebdomadaire Le Travail. A… Lire la suite

LESCAR. UNE EXPLOSION DETRUIT LA GARE. 9 JUIN 1944

  LESCAR. 9 JUIN 1944. Une explosion détruit la gare.     Cet événement n’est pas répertorié par Louis Poullenot dans Basses-Pyrénées, Occupation, Libération, 1940-1945, J & D Editions,  Biarritz, 1995, 366 p. Par contre, il est mentionné (page 147) par Denis Labau dans Lescar, chronique d’une cité du Béarn au XXème siècle, Marrimpouey Successeurs, Pau, 1985, 232p.  … Lire la suite