Association  BPSGM          Les Basses Pyrénées dans la seconde guerre mondiale         64000 Pau

Archives mensuelles : octobre 2018

Maquis du Bager d’Oloron. Attaque du 19 juin 1944.

stèle à la mémoire des 4 tuésLe 19 juin 1944, les Résistants du maquis « Guy Moquet » stationnant à la ferme Grat Arroues au Bager dOloron sont attaqués par une force allemande. Les pertes enregistrées par les maquisards sont élevées: 4 tués, 3 blessés, 15 prisonniers.

 

 

 

L’opération de répression contre le maquis « Guy Moquet » s’inscrit dans la suite de l’attaque d’un train le 9 juin 1944, sur la voie ferrée entre Lurbe et Escot.

Lors de cette attaque, le chef de convoi, un sous-officier allemand, est fait prisonnier par un des maquisards du Bager. Il est gardé prisonnier à la ferme Grat Arroues.

Bordant la forêt, la ferme constituait un site idéal avec ses épaisses frondaisons, ses accès vers les vallées ou la montagne. Le 19 juin 1944, au lever du jour, les troupes allemandes attaquèrent, suite à une dénonciation, les résistants cantonnés dans la ferme. Surpris dans leur sommeil, les maquisards ne purent réagir rapidement après les cris de la sentinelle. Sous un feu d’armes automatiques, mitrailleuse, fusils lance-grenades, l’incendie des bâtiments fut immédiat et parachevé ensuite au lance-flammes.

Quatre maquisards sont tués au cours de l’accrochage. Il s’agit de Fontan Yves, Lanette-Vergez Jean-Romain, Karl Max (déserteur allemand, cuisinier du maquis), Serelman Hans (médecin allemand, ancien des Brigades Internationales). Jean Arroues (exploitant de la ferme) et un voisin sont emmenées en otages d’abord à Oloron-Sainte-Marie (villa Briol) puis à Pau où elles sont interrogées et soumises à la torture. La Libération, à la fin du mois d’août, leur permet de retrouver la liberté.

Référence bibliographique:

-Poullenot (Louis). Basses-Pyrénées. Occupation. Libération. 1940-1945. J & D Editions. Biarritz. 1995. 366 p.

 – p. 155 : opération allemande au Bager d’Oloron, le 19 juin 1944, contre le maquis du Bager d’Oloron, ferme Arroues. Incendie d’une grange dans laquelle meurent carbonisés trois maquisards, Yves Fontan, Hans Serelman et Lanette Vergez.

– p. 202 et 221-222 : attaque allemande sur le maquis du Bager les 18 et 19 juin 1944, puis le 26 juin. Six morts chez les maquisards. Liste nominative des victimes.

– p. 316 : bilan statistique des combats : 4 résistants tués.

Ressource Internet:

Joseph Arroues, fils de Jean Arroues, a publié un témoignage circonstancié des événements du 19 juin et de leurs conséquences. Pour y accéder: cliquer ici.

OPERATION « MYRMIDON ». Une tentative de débarquement au port de Bayonne. 5 avril 1942.

Opération Myrmidon. Dans la nuit de Pâques 1942 (du 4 au 5 avril) des commandos britanniques et français ont tenté un débarquement à l’embouchure de l’Adour à Bayonne.     L’opération Myrmidon s’inscrit dans le plan de harcèlement défini pour 1942 et qui comprenait, en plus de cette opération, des raids sur l’estuaire de la… Lire la suite

Exposition: « Je ne suis pas mort. La famille va bien »

L’exposition « Je ne suis pas mort. La famille va bien » va se tenir du mercredi 7 novembre 2018 au samedi 19 janvier 2019.   Cette exposition est un projet qui mêle photographies, écriture et création sonore. Elle s’appuie sur la ligne de démarcation, imposée de juin 1940 à mars 1943, et qui traversait la région… Lire la suite

INDA Pierre. Passeur dit « Pierre le Basque ».

Pierre Inda dit « Pierre le Basque » fut un passeur très actif de septembre 1943 à la Libération. Il agit pour le compte du réseau « Gisèle » puis pour l’organisation « Base Espagne ».       Pierre Inda est né à Dax le 14 juin 1914, il est décédé le 31 juillet 2013 à Itxassou. Dès l’âge de… Lire la suite

CASALONGA Laurent. Un des commandos Kieffer.

Laurent Casalonga s’évade de France dès le 20 juin 1940, tout juste âgé de 17ans. Dès avril 1941, il intègre les commandos des Forces Françaises Navales Libres du Commandant Kieffer. Il débarque 2 fois en France: en septembre 1943 (raid de sondage) puis le 6 juin 1944.     Biographie. Laurent CASALONGA est né le… Lire la suite

BEHRA Albert. Le mystérieux instituteur de Morlaàs.

Albert Behra: le mystérieux instituteur de Morlaàs.En septembre 42, arrive à l’école de Morlaàs un instituteur alsacien, il y passera 3 années scolaires jusqu’en juin 45.         Albert Behra, né en 1909 en Alsace  était instituteur au moment de l’occupation allemande. Reconnu trop âgé pour être mobilisé parmi les « malgré nous », il… Lire la suite

BAYLE Maurice, Jeanne et leur fils Jacques: une famille béarnaise « résistante ».

  Maurice Bayle, son épouse Jeanne et leur fils Jacques ont, chacun à sa manière, fait oeuvre de Résistance au cours de la seconde Guerre Mondiale. A partir des archives familiale, M. DELOM et son épouse, fille de Jacques, ont retracé leurs parcours de résistants: résistance intérieure pour Maurice et Jeanne, résistante combattante pour Jacques. Cette… Lire la suite

DUBERNET Robert. Abbé, déporté à Oranienbourg.

Robert Dubernet est né à Ciboure le 29 janvier 1909. Professeur à l’Institution Saint François-Xavier d’Ustaritz, une série de malentendus, au début de 1943, le conduisent à la déportation au camp d’Oranienbourg. Il meurt du typhus le 25 mars 1945 à Bergen-Belsen.   Le 19 janvier 1943, un avion allemand passe à basse altitude sur… Lire la suite

IRIBARNE Robert. Pilote du Normandie-Niémen.

Robert Iribarne, pilote de chasse formé avant la déclaration de guerre, démobilisé en 1943, se porte volontaire pour l’escadrille « Normandie » et part en URSS au début de 1944. Pilote au sein de l’escadrille « Normandie-Nièmen », il obtient 7 victoires aériennes mais disparaît en combat en février 1945.         Robert Iribarne est né le… Lire la suite