Association  BPSGM          Les Basses Pyrénées dans la seconde guerre mondiale         64000 Pau

Archives annuelles : 2017

RIQUER (de) Jean

monogramme

Jean de Riquer est né à Oloron-Sainte-Marie le 18 septembre 1912. Il y est décédé le 15 avril 1993.

 

 

Il est le fils d’Alexandre de Riquer, 7 ème comte de Casa Davalos, connu pour ses œuvres « art nouveau » et leader du modernisme catalan.

Sa mère, Marguerite Laborde (1880  1973) née à Oloron-Sainte-Marie, est connue pour ses écrits sous le pseudonyme « Andrée de Béarn ».

Jean de Riquer a développé tout au long de sa vie une activité artistique de peintre et de graveur.

Mobilisé en septembre 1939 (sergent dans un bataillon de chasseurs des Pyrénées), il combat du 5 au 24 juin 1940et reçoit la croix de guerre. Démobilisé, il rejoint Oloron-Sainte-Marie et reprend ses fonctions à la mairie de la ville.

RESISTANT.

Jean de Riquer entre en résistance.

– Il crée un groupe d’aide aux fugitifs fournissant cartes d’identité, d’alimentation, aidant au passage vers l’Espagne par les vallées de Roncal et d’Isaba. Ce groupe est actif de la mi-1942 à mars 1943, date à laquelle un groupe est arrêté par les Allemands.

– Il accepte, sous le pseudonyme d’Alexandre (prénom de son père), d’organiser une section locale de l’Armée Secrète en lien avec les responsables palois (H. Baradat, A. Bordelongue, P.Boudoube).

– Il devient chef de la compagnie d’Oloron de l’ORA avec Jacques Galtier d’Auriac au début de 1944.

-Il organise et réceptionne des parachutages dont celui du 18 octobre 1943 au Bager d’Oloron au cours duquel il récupère une douzaine de conteneurs. Les armes sont transportées et stockées dans les combles de la mairie.

DEPORTE.

Jean de Riquer est arrêté le 3 juin 1944 à Pau par la Gestapo. Il interrogé à Oloron puis à Pau avant son transfert au fort du Hâ à Bordeaux. Il est déporté et arrive au camp de Dachau le 7 juillet 1944 – matricule 78357- . Il est libéré le 30 avril 1945 par les troupes américaines.

Après la fin de la guerre, il reprend ses fonctions à la mairie d’Oloron-Sainte-Marie. Il poursuit ses activités artistiques.

En 1950, il participe à une expédition de Paul-Emile Victor au Groënland.

1950 riquer
Expéditions Polaires Françaises

 

En 1952, il réussit l’ascension du mont Ararat, à la recherche de l’arche de Noë.

 

Une rue d’Oloron-Sainte-Marie porte simultanément son nom et celui de son père.

 

Jean de Riquer illustre le livre de Georges Loustaunau-Lacau « Chiens maudits » – Souvenirs d’un rescapé des bagnes hitlériens – de 2 dessins originaux.

Illustration 1

Illustration 2

 

Il publie en 1957 « Charmes et merveilles de la Soule », recueil de 15 planches, texte de R. Ritter, préface de L. Bérard.

illustration

Distinctions :

Croix de guerre 1939-1945

Chevalier de la Légion d’Honneur

Médaille de l’ordre des Arts et des Lettres.

 

Bibliographie :

–  Poullenot (Louis), Basses-Pyrénées, Occupation, Libération, 1940-1945, J & D Editions, Biarritz, 1995, 366 p. Voir pages 124, 187, 209, 327.

– Loustaunau-Lacau (Georges), Chiens maudits, Souvenirs dun rescapé des bagnes hirlériens, Edition Du Réseau Alliance, Paris, 1945, 95p.

Mgr Edmond Vansteenberghe, évêque de Bayonne (1939-1943) et le STO.

Allocution prononcée en la cathédrale de Bayonne par Monseigneur Edmond Vansteenberghe le 14 mars 1943 à l’adresse des travailleurs partant en Allemagne.         Contribution de M. Ricardo SAEZ, professeur émérite des universités.   Nous reproduisons ici l’allocution prononcée en la cathédrale de Bayonne à l’adresse des travailleurs partant en Allemagne, le 14… Lire la suite

PETAIN A PAU. Trois photos privées inédites.

Trois photos privées inédites prises lors de la visite de Pétain à Pau, le 20  avril 1941.       Les trois photos publiées sont des photos d’amateur, prises depuis un appartement, au moment du passage du cortège officiel dans la rue Louis Barthou, devant l’église Saint Martin. Pétain était de retour de sa visite… Lire la suite

Milice Française, force de l’ordre. Une intervention. Juin 1943.

La section locale de la Milice Française force de l’ordre, récemment crée, intervient, à son initiative, dès juin 1943.           Un compte rendu interne expose les conditions dans lesquelles deux miliciens interviennent auprès d’une personne suspectée de menées antigouvernementales.   Copie du compte rendu du 22 juin 1943.   Union départementale … Lire la suite

Archives américaines. Passeurs et évadés.

Les archives américaines établies à partir de témoignages de militaires et d’aviateurs évadés permettent de dresser des listes de personnes ayant aidé à ces évasions et de dresser les parcours d’évasion en y associant l’identité des aidants, qu’ils appartiennent à des filières ou non.     Publication réalisée à partir des informations transmises par M.… Lire la suite

LARTIGUE Georges.

Biographie du Médecin Colonel Jean Georges LARTIGUE   Nous remercions Madame Maylis Lartigue, fille de Georges Lartigue, pour l’autorisation de publication de cette biographie ainsi que Madame Christine Juliat, responsable des Archives Communautaires Pau Béarn Pyrénées et Monsieur Alexandre Antonin, adjoint du Patrimoine, d’avoir porté le fonds Lartigue à notre connaissance.   La première partie… Lire la suite

GUILHARRETZE Lucien. Exil, travail obligatoire et résistance intellectuelle.

Lucien Guilharretze, exilé en Autriche au titre du S.T.O.du 29/03/1943 au 07/05/1945, ne renonce pas à opposer une résistance aux contraintes qui lui sont imposées. Cette attitude lui vaut un passage en camp de rééducation disciplinaire (voir témoignage déjà publié). Elle se traduit aussi par la production de dessins originaux.   Ce témoignage complémentaire comprend:… Lire la suite

Volontaires Barzunais et Pontacquais dans les combats de la Libération. Août – septembre 1944.

  Cet article retrace le parcours des Volontaires Barzunais et Pontacquais du groupe du sergent-chef Guy Selbert (Corps Franc Pommies), intégré dans la Colonne Soulé. Ils participèrent aux combats de la Libération du 25 août au 5 septembre 1944, du Béarn à Jonzac en Charente. Contribution de M. Noël Paradis-Cami, Président de l’association « Patrimoine… Lire la suite

GUILHARRETZE Lucien. Activités artistiques en chantier de jeunesse.

Témoignage d’une activité artistique en chantier de jeunesse: Bénac 1942. Réalisation d’un missel enluminé et calligraphié remis au Maréchal Pétain   Un premier témoignage a été consacré à la période que Lucien Guilharretze a passée en Autriche dans le cadre du S.T.O. Pour accéder à ce témoignage: cliquer ici .     De nouvelles archives ayant… Lire la suite

Milice Française. Réaction du Préfet à la propagande de la Milice. Mai 1943.

Suite à des activités de propagande de la section locale de la Milice française, la réaction du Préfet s’adresse aussi bien à son supérieur hiérarchique régional qu’aux cadres dirigeants locaux de l’organisation.       Alerté par un rapport de police sur des activités nocturnes de propagande menées par des Miliciens, le Préfet – J.E.… Lire la suite

Milice Française. Formation des Miliciens. Décembre 1943.

Au prétexte de progrès du terrorisme, les dirigeants locaux de la Milice française envisageaient une formation des Miliciens à l’encadrement de la population civile. Cette éventualité fait l’objet d’une note du Service des Renseignements Généraux au Préfet. Cette note est datée du 14 décembre 1943.     N° 7743    Mois. 6        … Lire la suite

Milice Française. Difficultés au sein du mouvement. Décembre 1943.

Moins d’un an après sa création, les divergences de vue apparaissent au sein de la section locale de la Milice Française. Il en résulte des démissions mais aussi des attitudes extrémistes (dénonciations directes auprès de la Police allemande) qui sont réprimées par les dirigeants du mouvement. Ces difficultés font l’objet d’une note du service des… Lire la suite

Marguerite de Grammont. Initiatrice du réseau « Margot ».

L’article « La comtesse Marguerite de Gramont dit Margot. Une vie aventureuse dans les défilés pyrénéens » a été écrit par M. le Professeur Stéphane Amélineau. Nous le remercions d’avoir bien voulu accepter sa publication dans le site de notre association.   Note de l’association BPSGM. Les réseaux « Margot » et « Nana » ont opéré au Pays Basque. Ils sont référencés… Lire la suite

Milice Française. Tiraillements au sein du mouvement. Mai 1943.

Rapidement après sa création (voir article dédié) des tiraillements apparaissent au sein du mouvement. La ligne politique adoptée par le Chef Adjoint de l’organisation est contestée lors d’une réunion du mouvement.Cette contestation fait l’objet d’une note du service des Renseignements généraux au Préfet du département.   La note est datée du 13 mai 1943. La démission… Lire la suite

Milice Française. Réticences du Préfet. Octobre 1943.

Suite à la création de la Milice Française, le Préfet des Basses-Pyrénées exprime ses réticences quant à son emploi comme force de maintien de l’ordre.     Le Préfet du département demande, par lettre, à son supérieur hiérarchique, le Préfet Régional, des consignes quant au recours à la Milice comme force du maintien de l’ordre… Lire la suite

Milice Française. Instruction de la censure. Mars 1943.

Suite à la création de la Milice Française par la loi du 30 janvier 1943, le Directeur des services centraux de la Censure, R. Vincent, diffuse ses instructions aux services régionaux dès le 10 mars.       Cette note de service est, dès sa réception, transmise au Préfet pour information. Cette note est à… Lire la suite

Milice Française. Instruction de propagande. Févier 1943

Suite à la création de la Milice Française par la loi du 30 janvier 1943, le Service de la Propagande a diffusé, sous la signature de son Secrétaire Général P. Creyssel, dès le début de février, une circulaire de recommandations pour la coordination des rapports entre la structure locale de la Milice et les services… Lire la suite

Concours de la Résistance et de la Déportation. Travaux écrits primés dans le cadre du concours 2017.

Ces travaux écrits, réalisés par 3 élèves du lycée Saint-Cricq à Pau, en participation au Concours de la Résistance et de la Déportation, ont été sélectionnés au niveau académique avec la mention “Excellent”.   Rappel du sujet du concours pour 2017: “La négation de l’Homme dans l’univers concentrationnaire nazi”.     Pour accéder au palmarès;… Lire la suite

Concours de la Résistance et de la Déportation. Travail audiovisuel primé dans le cadre du concours 2017.

Ce travail sur support audiovisuel, réalisé par 2 élèves du lycée de Navarre à Saint-Jean-Pied-de-Port, a été sélectionné au niveau académique avec la mention « Excellent ».   Rappel du sujet du concours pour 2017: “La négation de l’Homme dans l’univers concentrationnaire nazi”. Ce film d’une durée de 15 minutes est l’oeuvre de Belen ILUNDAIN LASA et de Xalbat… Lire la suite

Milice Française. Démission du chef-adjoint. Pau, juin 1943.

Quelques temps après sa création (voir article dédié) la Milice Française des Basses-Pyrénées connait des dissensions au sein de son état-major. Celles-ci aboutissent à la démission de Chef Adjoint du mouvement. Un rapport du 5 juin 1943, établi par le service des Renseignements Généraux, rend compte des opinions émises suite à cette démission.    … Lire la suite

Concours National de la Résistance et de la Déportation 2017. Réception des participants du département.

Les élèves du département des Pyrénées-Atlantiques ayant participé au Concours national de la Résistance et de la Déportation, pour l’année 2017, ont été reçus le vendredi 19 mai 2017, villa Sainte Hélène. La cérémonie était présidée par Monsieur le Préfét des Pyrénées-Atlantiques, en présence de Monsieur Jean Chiama, Président du Comité départemental, de Monsieur Jean-François Vergez,… Lire la suite

Concours National de la Résistance et de la Déportation. Palmarès départemental 2017.

  Plusieurs établissement scolaires, collèges et lycées des Pyrénées-Atlantiques, ont participé au Concours national de la Résistance et de la Déportation pour l’année scolaire 2016 / 2017. Le thème retenu cette année était:                              “La négation de l’Homme dans l’univers concentrationnaire nazi”.… Lire la suite

SARRANCE. DESARMEMENT DE LA GENDARMERIE. 9 JUIN 1944.

Rapport établi par le Capitaine Commandant de la Section de Gendarmerie d’Oloron à la suite du désarmement des gendarmes de la brigade de Sarrance par « des individus » jamais identifiés précisément. Tout laisse à penser qu’il s’agit d’un groupe de résistants. L’importance symbolique de l’action: le désarment d’une Brigade de gendarmerie justifie la rédaction de ce… Lire la suite

Shoah. Savait-on? Pau, octobre 1942.

    Le 9 octobre 1942, le Commissaire Principal, chef de Service des Renseignements Généraux informait le Préfet des Basses-Pyrénées de certains « bruits » circulant dans les milieux juifs de Pau.         Copie de la note du 9 octobre 1942 destinée au Préfet des Basses-Pyrénées.   MINISTERE DE L’INTERIEUR DIRECTION GENERALE DE LA… Lire la suite